Tant qu’à faire de parler de papamobile…

Je vous parlais avant hier du choix du Vatican de s’équiper de la DS5 pour véhiculer l’escorte du souverain pontife. J’en profitais pour faire un brin d’histoire en vous présentant la C6 papale de 1930 (déjà vu ici).

Ayant un peu intensifié mes recherches, je suis heureux de vous annoncer qu’il s’agit donc d’une C6 « Lictoria Sex ». Pour en parler, je laisse la parole au site de Lechler qui a eu à restaurer cette petite merveille :

L’historique « Papamobile » Lictoria Sex de 1930, exposée aux musées du Vatican, a été récemment restaurée dans les règles de l’art afin d’en assurer une meilleure conservation. Lechler avait en charge le cycle de peinture.

Un bijou transmis dans le temps, dont l’histoire est caractérisée par de nombreuses curiosités, et ce depuis sa naissance. Identifiée à l’époque comme C6, la voiture fut offerte par André Citroën au Pape Pie XI en l’occasion de son jubilé sacerdotal en 1930. Monseigneur Pietro Amato, directeur des musées historiques du Vatican rapporte : « Le 14 décembre 1992, date de démarrage de la restauration, la voiture ne comptait que 159 km. Sa Sainteté ne l’avait utilisée qu’une seule fois, le 12 mai 1936, avec le Conte Bezzi-Scali au volant. Les 159 km ont été parcourus dans l’enceinte du Vatican, dans le seul but de la faire rouler et de faire tourner le moteur.

SS le pape Pie XI

Identifiée avec le même sigle de l’actuelle C6, la Lictoria Sex fut assemblée dans l’usine milanaise de Via Gattamelata. 6 cylindres de 2442 cm3 et 42 CV lui permettaient d’atteindre une vitesse de 105km/h. La voiture de la marque « Citroën Italia » possède des intérieurs en or pur, prestigieux velours et, l’emplacement du conducteur est de couleur rouge amarante avec des mailles d’or. Le vernis Lechler d’origine a du être utilisé pour la restauration de la voiture : pour ce faire des opérateurs Lechler ont récupéré les informations nécessaires dans les archives historiques des voitures de collection.

Publicité d’époque

Lechler a donc réalisé un cycle entier avec des produits réalisés sur mesure pour l’occasion et fournis à la carrosserie interne du Vatican par le distributeur Colortecnica de Rome. Ont été utilisés : le mastic universel Polydur Zinc, l’historique apprêt polyacrylique bi-composant Green-TI-Filler et l’apprêt polyester Polyfan Rush, la teinte di finition « Bordeaux Citroën Papa » et la couleur « dark gold » pour les liserés en or. Les laboratoires de R&D de Lechler ont développé un primer spécial pour protéger et renforcer sans alourdir le cache-bagages de la « Papamobile » qui présentait des fissures évidentes et qui pour garder l’authenticité de l’ensemble n’aurait pas pu être changé.

Avec seulement 159km au compteur, cette voiture a parcouru presque un siècle d’histoire et, après cette minutieuse œuvre de restauration, elle est prête, flambante neuve, à fêter son centenaire et à se faire admirer par les générations futures.

Je vous remet la photo de la belle pour le plaisir :

C6 offerte par André Citroën au Pape en 1930

Source : Lechler

Publicités
Catégories : Bla bla bla, Entre Citroën | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :