Quand l’aviation rencontre l’automobile

Plusieurs constructeurs automobiles ont sortis des modèles dont la ligne, l’apparence et la disposition des instruments et l’esprit sont directement inspirés ou empruntés au monde de l’aviation.

Un exemple tout récent est la nouvelle DS5, principalement son habitacle.

L'habitacle de la DS5 s'inspire d'un avion à réaction

Cependant, à côté de ce qui suit, la connexion entre automobile et aéronautique semble bien mince…

Dans un numéro de l’émission Top Gear (saison 18, épisode 6 – du 11 juillet 2011 si je ne m’abuse), Jeremy Clarkson nous présentait deux voitures pour le moins originales et réellement à la croisée des chemins.

Deux voitures motorisées, vous l’aurez certainement compris, par des moteurs d’avions. Pas n’importe quels avions d’ailleurs.

La premières, Brutus, est équipé d’un moteur de Heinkel He 111, célèbre bombardier allemand de la seconde guerre mondiale. Le moteur en question est un BMW 12 cylindres en V de 46 litres et 750ch. Le tout est monté et assemblé sur un châssis de camion américain de 1907 (quand on vous dit que l’ancien c’est solide…) la voiture accusant un poids total de 2,4 tonnes… Une bien belle bête !

La deuxième voiture ressemblerait à s’y méprendre à une Bentley des années 20 mais est en fait construite autour du châssis d’une Rolls Royce Phantom des années 30. Coïncidence ? Peut-être, peut-être pas : le moteur qui équipe la belle verte n’est autre que le Rolls Royce « Merlin », 12 cylindres en V de 27 litres et 650ch, bien connu des amateurs de warbirds. En effet, il s’agit rien moins que du moteur qui équipait le Spitfire, avion emblématique s’il en est de la Bataille d’Angleterre. Au final, la voiture pèse 3 tonnes. Si elle semble désavantagée par son rapport poids/puissance, il semblerait que la vidéo ne le montre pas…
Si jamais vous rêvez de vous faire construire la même, il vous en coûtera près de 600 000€ (£500,000). A ce prix là, elle est homologuée pour la route !

En revanche, ne comptez pas trop sur une deuxième Brutus, de son nom complet « Experimentalfahrzeug  » (véhicule expérimental), surtout si vous n’aimez pas recevoir des jets d’huile brulante sur la figure…

Retrouvez également une page du site web de Top Gear consacrée à Brutus :
http://www.topgear.com/uk/car-news/BMW-brutus-2011-07-11

Publicités
Catégories : Entre vieilles, Mécanique | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Quand l’aviation rencontre l’automobile

  1. Pingback: Au Vatican, la DS5 escortera le Pape « Les balades d'Huguette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :