Vie et mort d’un moteur

Alors que l’on cherchait à me faire un lifting des segments, mon embiellage n’a pas résisté.
Disposant donc depuis vendredi d’un moteur de rechange, c’est avec soulagement que mon chauffeur a pu commencer les opérations de sauvetage.
À l’heure où j’écris ces lignes je n’ai déjà plus les yeux pour pleurer. En effet, ma potence de phare a été démontée hier et aujourd’hui mon moteur déposé.

20120314-223930.jpg

Il ne reste « plus que » :

  • l’embrayage a commander : le lien faisant pâle figure, je dois en commander un compatible avec la butée graphite.
  • l’embrayage à remonter quand il aura été livré
  • la bobine du nouveau moteur à relier au faisceau
  • le moteur ainsi préparé à remonter sur mon châssis

Je tiens à remercier Albin et Cannabis, ainsi que Pierre et Alex pour leur aide.

Advertisements
Catégories : Mécanique | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :