Vie et mort d’un moteur

Alors que l’on cherchait à me faire un lifting des segments, mon embiellage n’a pas résisté.
Disposant donc depuis vendredi d’un moteur de rechange, c’est avec soulagement que mon chauffeur a pu commencer les opérations de sauvetage.
À l’heure où j’écris ces lignes je n’ai déjà plus les yeux pour pleurer. En effet, ma potence de phare a été démontée hier et aujourd’hui mon moteur déposé.

20120314-223930.jpg

Il ne reste « plus que » :

  • l’embrayage a commander : le lien faisant pâle figure, je dois en commander un compatible avec la butée graphite.
  • l’embrayage à remonter quand il aura été livré
  • la bobine du nouveau moteur à relier au faisceau
  • le moteur ainsi préparé à remonter sur mon châssis

Je tiens à remercier Albin et Cannabis, ainsi que Pierre et Alex pour leur aide.

Catégories : Mécanique | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :